3 questions à... Lydie Crépet, Directrice Ressources Financières d'Habitat et Humanisme

Publiée le 05.04.2022

Le 28 mars dernier, les membres de la communauté de l'actionnariat solidaire de FAIR se sont réunis à l’occasion de la publication d'un guide de l'actionnariat solidaire. Pilote de cette communauté, Lydie Crépet, Directrice Ressources Financières d'Habitat et Humanisme, répond à nos 3 questions !

1. Quel a été l’intérêt de créer une communauté d'acteurs autour de l’actionnariat solidaire, et d’en devenir le pilote ?

Lydie Crépet : Habitat et Humanisme s’est construit depuis plus de 35 ans par l’appel à l’investissement citoyen, et aujourd’hui encore cette ressource reste primordiale. Pour moi, c’était important de voir naître cette communauté et d’en faire partie. En prendre le pilotage était un plaisir ! L’intérêt est d’avoir un espace d’échanges entre membres concernés par cette même thématique de lever des fonds auprès de citoyens. Au-delà de l’aspect pédagogique qui a été le premier objectif et a donné naissance au guide, cette communauté continuera à exister, pour les échanges d’expérience qui se poursuivront, sur les mêmes thèmes et également en prolongement sur de nouveaux ; pour aider les « nouveaux venus » à rentrer dans le sujet, et demain peut-être pour réagir en concerté sur une nouvelle problématique fiscale ou une menace sur le sujet… Une communauté qui vit et s’entraide !

 

2. Quelle est la place de l’actionnariat solidaire aujourd’hui dans les structures de l'économie sociale et solidaire ?

Lydie : Elle est différente selon le modèle économique de chaque structure, ses besoins et ses types de financement. Pour les foncières solidaires, c’est une source de financement majeure. Pour d’autres organisations, ça peut être utilisé à un moment et pas forcément sur la durée. Mais en global on constate que le financement par investissement direct progresse, et que pour les citoyens c’est une façon de placer son argent de façon locale, utile et transparente qui séduit de plus en plus d’épargnants.

 

3. Qu’est-ce que cela apporte ou peut apporter de rejoindre cette communauté de l'actionnariat solidaire ?

Lydie : Pour une structure, rejoindre cette communauté permet de bénéficier d’expériences et de compétences, d’interactions avec d’autres structures, d’agrandir son réseau et de découvrir de nouvelles solutions ou opportunités qu’elle aurait seule mis beaucoup plus de temps à connaitre. Et c’est aussi l’occasion d’apporter son témoignage, son expérience…c’est multi dimensionnel, on peut apporter comme recevoir !

 

En savoir plus sur le groupe de travail de l'actionnariat solidaire

Découvrir le guide de l'actionnariat solidaire

A lire également