Le projet

Quelle portée solidaire peut-on donner à un restaurant ? Au bruit du bonheur, avec son restaurant Kokot Nomad, a trouvé la bonne formule et bénéficie, pour cela, de la finance solidaire !

 

Kokot Nomad : un restaurant solidaire à triple vocation

Financeur(s) solidaire(s) : France Active, La Nef 
L’association Au bruit du bonheur gère un restaurant social, solidaire et écoresponsable à Anglet, “Kokot Nomad”. Le restaurant, ouvert à tous, a une triple vocation :

  • Permettre à des personnes sans emploi de se réinsérer par le travail. Au bruit du bonheur accompagne au quotidien 3 personnes éloignées de l’emploi, qui bénéficient d’un accompagnement adapté à leurs besoins.
  • Développer une démarche écologique en servant de vecteur de sensibilisation aux questions liées à la protection de l’environnement et en s’inscrivant dans une action de transition écologique concrète : respect de la saisonnalité des produits, des circuits courts et des producteurs locaux, options végétariennes et portions adaptées, adhésion à la monnaie locale l’Eusko, lutte contre les emballages jetables, etc. L’association est signataire de la charte Ocean Friendly Restaurants, initiative de la Fondation Surf Rider pour une transition verte du secteur de la restauration.
  • Développer un système de contribution solidaire, via la clientèle, et favoriser ainsi l’accès au restaurant aux personnes bénéficiaires des minimas sociaux ou dont les revenus sont en dessous du seuil de pauvreté.

 

Kokot Nomad a ouvert ses portes le 25 mai 2020, devenant le premier restaurant solidaire au Pays Basque. Un restaurant ouvert à tous, à gouvernance démocratique, qui propose des repas à tarifs réduits pour les bénéficiaires des minimas sociaux.
De fait, même si une aide alimentaire est apportée sous diverses formes (épicerie sociale, chèques d’accompagnement, repas chauds durant la saison hivernale), les personnes éprouvant des difficultés financières n’ont pas la possibilité de fréquenter les restaurants classiques, faute de moyens. Kokot Nomad propose donc à cette population un repas complet à 3 € sous forme de coupons repas distribués par deux de leurs partenaires : le Conseil Départemental et le CCAS.

 

Résultats ?

Une cuisine du monde faite maison à partir de produits frais et locaux, une démarche écoresponsable affirmée, des tarifs accessibles et l’emploi de personnes en réinsertion professionnelle.

Le restaurant Kokot Nomad répond à l’ambition de l’Association Au bruit du Bonheur en conciliant la logique économique et la logique sociale pour apporter des réponses nouvelles à des besoins du territoire tout en tenant compte des défis environnementaux.

 

Et ce n’est pas tout !

A moyen terme, le restaurant souhaite consolider l’activité de restauration et développer de nouveaux partenariats afin de répondre, de la manière la plus satisfaisante possible, à trois ambitions :
– soutenir l’accès à l’emploi de personnes au chômage et rencontrant des difficultés sociales et professionnelles particulières,
– porter assistance aux personnes bénéficiaires des minimas sociaux en leur permettant de déjeuner dans un restaurant traditionnel,
– soutenir la transition écologique.

 

En quelques mots : “Qu’est-ce que la finance solidaire a apporté à Au bruit du bonheur ?”

« La finance solidaire nous a apporté, au delà d’un financement, une expertise en matière d’économie sociale et solidaire et une mise en lien avec des acteurs locaux.»
Catherine Bareigts, Directrice d’Au bruit du bonheur

 
En savoir plus sur Kokot Nomad :

 

Détails

Thématique:Lutte contre les exclusions, Lien social
Localisation:Anglet (64)
Année:2020
Lien :Visitez