mars 31 2022
Etat des lieux-investisseurs institutionnels et finance solidaire_FAIR

Investisseurs institutionnels et finance solidaire : état des lieux

Quelle est la part des investisseurs institutionnels dans la finance solidaire ? Quels sont les freins et les leviers au développement de cet investissement solidaire ?

En 2021, on observe que la part des investisseurs institutionnels dans la finance solidaire ne dépasse pas les 25% des investissements totaux. Les 75 % restants des capitaux étant apportés par les investisseurs individuels.
Il y aurait pourtant de nombreux bénéfices pour eux à s’investir davantage dans la finance solidaire.
 
Pourquoi un tel sous-investissement ? Comment lever les freins qu’ils rencontrent ? Comment les sensibiliser à investir la finance solidaire, outil nécessaire à la transition sociétale ?
 
Afin de mieux comprendre les relations entre les investisseurs institutionnels et la finance solidaire, FAIR dresse un état des lieux.
 
Etude investisseurs institutionnels et finance solidaire_FAIR


 
Une vingtaine d’entretiens ont été menés pour réaliser cette étude, auprès d’investisseurs et de gérants d’actifs (Amundi, BNP Paribas, MAIF, Mirova, Ecofi, Blue Orchard, INCO, Phitrust), d’entreprises solidaires (France Active, France Active Investissement, Habitat et Humanisme, Adie) et d’associations professionnelles (Association Française de la Gestion financière – AFG) et la Caisse des Dépôts.
Nous les remercions chaleureusement, ainsi que tous les acteurs de la finance solidaire, pour le temps accordé à mieux comprendre les liens qui unissent les investisseurs institutionnels à la finance solidaire.

 
 

Laissez un commentaire