novembre 08 2021
Valérie

3 questions à… Valérie, épargnante au Crédit Coopératif

Epargner solidaire, qu’est-ce que ça veut dire ? Comment faire ? Et pour quoi ?
Découvrez le témoignage de Valérie, qui a décidé d’agir pour les générations futures et d’épargner la planète grâce à son livret d’épargne au Crédit Coopératif.

 

1. Pourquoi avez-vous décidé de devenir épargnant solidaire ?

Valérie : Tout simplement car j’ai toujours été sensibilisée aux questions de solidarité. Ce sont des valeurs que j’ai également veillées à transmettre à mes enfants. C’est important d’apprendre à consommer autrement, cultiver la terre, voyager de manière responsable.

Pour ma part, j’ai toujours épargné pour mettre de l’argent de côté et prévoir un peu les choses. L’argent ne rapporte rien alors autant qu’on décide pour qui on veut qu’il travaille. J’ai découvert l’épargne solidaire avec mes conseillers bancaires du Crédit Coopératif. Ils ont vu comment j’étais impliquée dans la vie et les valeurs auxquelles je tenais.
Ils m’ont proposé de prendre part à des conseils d’agence aux clients aussi bien particuliers que professionnels afin de donner mon avis et de leur permettre de comprendre les attentes des clients.
 
 

2. Comment êtes-vous devenu épargnant solidaire ?

Valérie : Nous avions quelques économies de côté et il fallait bien en faire quelque chose.
Nos conseillers au Crédit Coopératif nous ont suggéré d’opter pour le Livret Agir (livret dont 50% des intérêts sont versés à une association choisie par le client) puisque ce placement répondait à nos attentes en termes de sécurité. Il nous était déjà arrivé de perdre de l’argent par le passé et nous ne souhaitions pas prendre ce risque. Le placement ne rapporte pas grand-chose, mais avec mon épargne je ne recherche pas la richesse financière mais la richesse de notre terre pour protéger notre planète, nos enfants, …
 
 

3. Que diriez-vous à quelqu’un qui hésite à passer à l’acte aujourd’hui ?

Valérie : Je leur dirais d’aller découvrir le Crédit Coopératif, qui est une banque éthique, et d’aller à la rencontre des gens qui y travaillent. Nous vivons dans une société où beaucoup de choses sont automatiques, robotisées. Il me semble essentiel de préserver le relationnel avec l’humain. C’est important de pouvoir échanger avec un interlocuteur directement.
Il y a beaucoup de choses à faire pour notre planète. Si tout le monde mettait ses petites économies dans l’environnement, la solidarité internationale, l’aide sociale, …, ça deviendrait significatif. Les choses évoluent petit à petit mais ça ne représente encore que quelques gouttes. Avec l’épargne solidaire, on sait en souscrivant un placement que son argent est utilisé pour tel ou tel projet.
 
 

 

Laissez un commentaire